• 14 nouvelles entreprises dans le viseur de la bourse

    Publié le: 6 décembre 2018

    La Bourse de Casablanca est prête à tout pour attirer de nouvelles recrues. Elle vient d’annoncer l’intégration de 14 nouvelles entreprises au programme Elite. Autant de pensionnaires potentiels pour le marché boursier dans le futur.

    Le programme Elite ne cesse de faire des émules. Les PME qui s’y intéressent sont de plus en plus nombreuses. Dans son édition du jour, L’Economiste révèle qu’elles sont aujourd’hui 70 entreprises à avoir rejoint le programme. Parmi elles, 14 ont été intégrées tout récemment, à l’occasion de la 6ème cohorte de «cette pépinière» de la Bourse. Il s’agit en l’occurrence, précise le journal, d’Anfa Realties, Biougnach, Caciopee, First Informatique, GIEM, Groupelec, Kaprio, Les Emballages Modernes, Litho Typo Marocaine, Luxus Paper, Pharmavet Maroc, Promomarbre, Scandimar et Top Médical. Celles-ci représentent un chiffre d’affaires agrégé de plus d’un milliard de dirhams et emploient quelque 1.000 personnes. En intégrant ce programme, ces entreprises pourront améliorer leur gouvernance, leur gestion et élargir leurs sources de financement pour soutenir leur développement.

    De son côté, la Bourse pourrait en profiter pour attirer certaines d’entre elles. Elle en a d’ailleurs attiré 13 (Mutandis inclus) au cours des 9 dernières années. Aujourd’hui, comme l’affirme L’Economiste, 18 entreprises du programme Elite ont exprimé leur intention de s’introduire en Bourse. Les choses se précisent pour trois d’entre elles, qui auraient déjà mandaté des banques d’affaires pour l’ouverture de leur capital.

    Ceci dit, sauter le pas de la Bourse dans un contexte de marché «peu porteur et une réforme -entre autres, création d’un marché des PME et aménagement des exigences réglementaires en termes de communication notamment- qui tarde à aboutir», n’est pas chose aisée. Heureusement que l’Etat a opté pour le marché boursier pour réaliser une partie des opérations de privatisation. Pour booster davantage l’arrivée de PME à la Bourse, deux protocoles d’accord ont été signés avec la CGEM et l’Autorité des marchés. Le premier consiste à mettre en place un écosystème pour connecter les PME, les start-up innovantes, les acteurs de la formation, les bailleurs de fonds… Le second pour accélérer le traitement des dossiers d’opérations financières des entreprises certifiées Elite.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste

    S’inscrire à notre Newsletter