• 17 pays ont déjà suspendu son utilisation : Le Maroc maintient le vaccin AstraZeneca

    Publié le: 18 mars 2021

    Le Comité national scientifique ad hoc pour l’élaboration de la stratégie vaccinale contre le SARS-CoV-2, qui s’est réuni mardi 16 mars, a rendu son avis concernant l’utilisation du vaccin AstraZeneca.

    Le comité recommande de maintenir l’utilisation de ce vaccin. Dans son avis, le comité souligne qu’un certain nombre de pays occidentaux ont suspendu de façon provisoire l’utilisation du vaccin AstraZeneca suite à la survenue d’événement thromboembolique chez quelques patients. «Pour le moment, 30 cas de maladies thromboemboliques ont été rapportés en Europe pour 5 millions de doses de vaccin d’AstraZeneca (0,06 pour 1000). Au Royaume Uni, 35 cas ont été rapporté pour 9,7 millions doses de vaccin (0,03 pour 1000)», indique l’avis. Selon le comité scientifique, ces chiffres sont bien en dessous de l’incidence annuelle de la maladie qui est de 1 cas pour 1.000 en Europe et en Amérique du Nord où plus de 200.000 nouveaux cas d’événement thromboembolique surviennent chaque année aux Etats-Unis.

    Le comité signale que le Centre national de pharmacovigilance (CAPM) a reçu les notifications de 4 cas d’événements thromboemboliques après administration de 5.992.783 doses de vaccin (dont 4 628 695 AstraZeneca et 1 364 088 Sinopharm. «Après analyse approfondie des cas signalés, la maladie thromboembolique n’a pas été retenue dans 1 cas. Dans 2 cas le lien entre le vaccin et l’événement thromboembolique n’a pas été établi et 1 cas est en cours d’investigation». En conséquence et en conformité avec les déclarations de l’OMS, de l’Agence européenne des medicaments (EMA) et les données nationales de pharmacovigilance, le Comité scientifique recommande le maintien de la vaccination par le vaccin AstraZeneca.

    Cela dit, le comité fait savoir que «les vaccins utilisés dans la campagne vaccinale continueront à faire l’objet d’un suivi des événements indésirables post vaccinaux, tout en maintenant la veille scientifique». Rappelons qu’au 16 mars, 17 pays (dont 14 européens) ont décidé d’interrompre toute utilisation du vaccin d’AstraZeneca sur leur territoire.

    Le Danemark a été le premier pays à suspendre le vaccin AstraZeneca le 11 mars après des « rapports de cas graves de formation de caillots sanguins».

    source : aujourdhui.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste