• 26 milliards de dirhams de crédits distribués par attijariwafa au premier semestre

    Publié le: 24 septembre 2020

    Depuis le début de la crise sanitaire, au 15 septembre dernier, le groupe bancaire a soutenu plus de 19.500 entreprises marocaines, majoritairement des TPME, à travers la distribution de 26 milliards de dirhams de crédits additionnels.

    Attijariwafa bank vient de publier ses résultats au titre du premier semestre 2020. Dans un contexte marqué par la crise du Covid-19 et ses conséquences sanitaires, sociales et économiques d’une ampleur inédite, le groupe bancaire, leader du marché, s’est fortement mobilisé pour accompagner et soutenir sa clientèle dans la gestion des impacts de cette crise.

    Les chiffres publiés par Attijariwafa bank témoignent de cette mobilisation, qualifiée d’«exceptionnelle». La banque a ainsi accompagné et soutenu plus de 19.500 entreprises marocaines, majoritairement des TPME, à travers la distribution de 26 milliards de dirhams de crédits additionnels, entre le 15 mars et le 15 septembre 2020.

    En matière de crédits garantis par l’Etat, le groupe bancaire a distribué 6,2 milliards de dirhams de crédits «Damane Oxygène» bénéficiant à 18.200 TPME, atteignant une part de marché de près de 35% sur ce produit. Pour «Damane Relance», le montant distribué culmine à 7 milliards de dirhams, bénéficiant à 6.090 TPME.

    La mobilisation d’Attijariwafa bank a également concerné les reports des échéances de crédit pour plus de 110.000 clients, particuliers et entreprises, pour un montant de 25 milliards de dirhams au Maroc. Sur base consolidée, c’est-à-dire en intégrant les filiales du groupe, les reports ont profité à 210.000 clients.

    Enfin, pour ce qui est du programme «Intelaka», Attijariwafa bank annonce avoir financé 4.334 jeunes et porteurs de projets, pour un montant global de 710 millions de dirhams.

    «Les équipes d’Attijariwafa bank, engagées en première ligne et soutenues par un dispositif spécial pour accompagner les clients, ont fait preuve d’un engagement et d’une mobilisation exceptionnels», commente le groupe bancaire dans un communiqué financier, publié ce jeudi matin, 24 septembre 2020. 

    Le coût du risque en hausse de 231%

    Sur le plan des résultats financiers du premier semestre, les comptes du groupe ont été impactés, comme les autres établissements bancaires de la place, par la dégradation du risque crédit.

    En effet, si le Produit net bancaire (PNB) est ressorti à 12,4 milliards de dirhams à fin juin 2020, en hausse de 5,1% par rapport à fin juin 2019, le coût du risque est, lui, en très forte progression de 231% et s’établit à 3 milliards de dirhams.

    Cette flambée du coût du risque s’explique par «la détérioration significative du risque de crédit engendrée par la crise du Covid-19, et le provisionnement anticipatif et prudent associé», indique la banque dans son communiqué.

    Au final, le Résultat net part du groupe (RNPG) ressort à 1,2 milliard de dirhams, en repli de 57,5%, impacté d’une part par la hausse du coût du risque et, d’autre part, par la contribution exceptionnelle de la banque au Fonds spécial Covid-19.

    Côté perspectives, Attijariwafa bank déclare avoir «entamé le quatrième semestre 2020 dans un esprit positif, emprunt de volontarisme, de mobilisation et d’engagement, pour continuer à soutenir les clients et accompagner les efforts de relance économique dans les pays de présence».

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste