• Achraf Hakimi, le fan du Real qui brille à Dortmund

    Publié le: 26 novembre 2019

    Ses deux doublés en Ligue des champions ont attiré sur lui les projecteurs de l’Europe. A 21 ans, Achraf Hakimi, international marocain prêté à Dortmund par le Real Madrid, retrouve mercredi la compétition reine en Espagne, sur la pelouse du FC Barcelone (21h00).

    Arrivé à l’été 2018, après quelques apparitions avec l’équipe merengue, ce défenseur latéral a explosé dans la Ruhr. Il est cette saison un titulaire indiscutable, indifféremment placé sur le côté droit ou gauche, voire au milieu de terrain, mais toujours porté sur l’offensive.

    Le 2 octobre à Prague contre le Slavia (2-0), pour la deuxième journée de compétition, il marque les deux buts de son équipe: le premier doublé d’un Marocain en C1! « Hakimi a fait sur son flanc droit un match extraordinaire, c’est lui qui a été décisif », s’enthousiasme alors son directeur sportif Michael Zorc.

    Un mois plus tard, bis repetita contre l’Inter, dans un contexte nettement plus difficile. Mené 0-2 à la pause, le Borussia renverse la vapeur pour s’imposer 3-2: Hakimi, quasiment positionné en ailier en deuxième période, marque le premier et le troisième but de Dortmund, dans un style typique d’attaquant!
    « Il a fait une prestation de haute volée », lâche le manager du groupe professionnel du Borussia Sebastian Kehl, « il a été associé à tous les buts, nous connaissons sa qualité. Pour nous il a été l’homme du match! ».

    « Ce ne sont pas seulement ses buts qui l’ont rendu tellement important ce soir-là, renchérit Kicker, le magazine du foot allemand, c’est aussi l’énergie qui émane de ses sprints et qui électrise les tribunes. C’est son style anarchique, et ses trajectoires peu orthodoxes qui le rendent imprévisibles ».

    S’il ne domine pas par sa taille (1,81 m), Hakimi dégage une puissance physique impressionnante: sa vitesse de course est très supérieure à la moyenne, et sa technique en mouvement remarquable pour un défenseur. Il lui reste en revanche encore du travail en matière de rigueur et de constance défensive.

    Sous le maillot Jaune et Noir, cet Hispano-Marocain – né à Madrid, mais qui a choisi de jouer pour le Maroc – a pris de la maturité, et a surtout bénéficié d’un temps de jeu que le Real n’aurait pas pu lui offrir.
    Et s’il n’a marqué « que » deux fois cette saison en Bundesliga, ses doublés européens démontrent au moins qu’il est de ces joueurs à qui la pression des grands matches donne des ailes. Titulaire lors de la dernière Coupe du monde, le joueur, qui figure dans la liste de la CAF des candidats pour être l’espoir africain de l’année 2019, est également rodé au niveau international.

    Son prêt de deux ans, conclu pour 5 millions d’euros, expire en fin de saison. Mais ses dirigeants ont déjà fait savoir qu’ils feraient de leur mieux pour essayer de le garder. Le site de référence Transfermarkt estime sa valeur marchande actuelle à 30 millions. Soit presque le prix que Dortmund a payé pour Mats Hummels (30,5 millions), un champion du monde de 30 ans!

    Paradoxalement, ses exploits sur la scène européenne ne vont pas faciliter la tâche des Allemands: « Des performances comme celles-là ne passent pas inaperçues à Madrid, même si l’entraîneur du Real Zinedine Zidane n’est pas forcément un fan des jeunes issus du centre de formation », commente Kicker.

    Hakimi lui-même ne cache pas son envie de revenir jouer pour le club qui l’a recruté à 16 ans pour ses équipes de jeunes: « Je suis un fan du Real depuis tout petit et j’aimerais réussir dans l’équipe de ma vie », avait-il avoué dans une interview fin 2018.

    Sûr que s’il arrivait à faire mal mercredi à Barcelone, c’est avec les yeux de Chimène que les Madrilènes le regarderaient désormais.

    source : h24info.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste