• aéronautique: le suisse pilatus choisit le maroc

    Publié le: 1 septembre 2021

    Pilatus vient de signer un contrat avec Sabca Maroc pour le montage des aérostructures du PC-12. Il s’agit d’un investissement de 180 millions de DH dans une usine de 16.000 m2 à Nouaceur.

    Un nouvel investissement vient d’être réalisé dans l’industrie aéronautique au Maroc après une année 2020 très difficile du fait des impacts négatifs de la pandémie du coronavirus, rapporte L’Economiste dans sa publication du 1er septembre. On apprend en effet que l’entreprise Suisse Pilatus  et le Belge Sabca Maroc ont conclu le 30 août un contrat pour le montage complet des aérostructures de l’aéronef PC-12 à Casablanca. Le journal indique que ce contrat marque le début d’un nouveau partenariat à long terme entre Pilatus et Sabca et constitue une étape importante qui tire partie de l’écosystème aérospatial au Maroc.

    Dans le détail, le premier fuselage ailes assemblé dans la nouvelle unité industrielle de Sabca à Casablanca sera prêt à être livré à la ligne d’assemblage finale à Stans, en Suisse, d’ici la fin de 2022. «Le contrat prévoit l’assemblage du fuselage, ailes et commandes de vol y compris l’installation électrique du câblage. Sabca livrera ces principaux composants d’avion à la chaîne d’assemblage finale en Suisse où ils seront intégrés aux autres systèmes de l’avion, moteur et intérieur de la cabine de l’avion», précise  L’Economiste. Et d’ajouter que ce contrat constitue une montée en gamme bienvenue pour l’industrie aéronautique marocaine, surtout dans ce contexte de pandémie.

    Sabca fournira ses composants à la chaîne d’assemblage finale à l’usine à Stans, en Suisse, pour être intégrés aux autres éléments de l’avion, soit le moteur et l’intérieur de la cabine. On apprend aussi que le management de Pilatus et Sabca a effectué une visite à l’Institut des métiers de l’aéronautique (IMA) pour vérifier la capacité de l’établissement à fournir les ressources humaines suffisantes et répondant aux critères de compétences des différents niveaux d’encadrement.

    «Cet accord contribuera certainement à renforcer la perspective aérospatiale marocaine et à accélérer davantage la croissance soutenue que connait le secteur aéronautique national, sous le leadership du Roi Mohammed VI, à maintenir sa position de plateforme de production de la meilleure qualité et à favoriser l’amélioration des compétences grâce au développement de nouvelles activités hautement technologiques», a déclaré Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste