• amélioration de près de 10% des ventes à l’export à fin novembre

    Publié le: 20 décembre 2018

    L’automobile, les phosphates et l’agroalimentaire y contribuent à hauteur de 63,8%

    L’automobile continue de booster les ventes à l’export. Le secteur a gagné sur l’année 5,7 milliards de dirhams exportant ainsi une valeur de l’ordre de 59,9 milliards de dirhams, en amélioration de 10,6%.

    Le Maroc réalise une bonne performance à l’export à fin novembre. Les ventes sur le marché international se sont redressées d’environ 10%, soit une variation supérieure à celle observée au niveau des importations. Les expéditions marocaines ont ainsi gagné, en glissement annuel près de 22,08 milliards de dirhams atteignant au titre des onze premiers mois de l’année un chiffre de l’ordre de 249,04 milliards de dirhams, en amélioration de 9,7% par rapport à la même période de l’année passée. Un redressement tiré par le bon rendement de l’ensemble des secteurs. C’est ce que l’on peut déduire des indicateurs préliminaires des échanges extérieurs établis mensuellement par l’Office des changes. La répartition sectorielle démontre que l’automobile continue de booster les ventes à l’export.

    Le secteur a gagné sur l’année 5,7 milliards de dirhams exportant ainsi une valeur de l’ordre de 59,9 milliards de dirhams, en amélioration de 10,6%. La branche construction totalise une valeur de 31,76 milliards de dirhams du total des exportations automobiles au moment où le câblage a vu ses ventes à l’export atteindre les 21,37 milliards de dirhams à fin novembre. Les exportations des phosphates et dérivés arrivent en deuxième position en termes de valeur. Elles ont atteint les 45,47 milliards de dirhams, en amélioration de 13,2%. Le secteur de l’agriculture et agroalimentaire a vu ses exportations s’améliorer de 6,3%, soit un cumul de ventes de l’ordre de 52,14 milliards de dirhams réalisé entre janvier et novembre 2018. Il est à noter que les trois secteurs précités ont contribué à hauteur de 63,8% à la hausse totale des exportations.

    Les exportations se sont également améliorées au niveau du secteur de l’aéronautique (13,1%), textile et cuir (4%), électronique (7,8%) et industrie pharmaceutique (6,3 %). En dépit de la performance à l’export, la balance commerciale continue de se pencher en faveur des importations portant ainsi le déficit commercial à plus de 186 milliards de dirhams, en aggravation de 7,7% par rapport à la même période de l’année passée. En ce qui concerne les importations, les achats du Maroc ont culminé de 8,8% sur les onze premiers mois de l’année atteignant une valeur de 435,4 milliards de dirhams contre 400 milliards de dirhams une année auparavant. L’Office des changes explique cette hausse par l’accroissement des acquisitions de la totalité des groupes de produits. En effet, la facture énergétique s’est consolidée de 18,4% pour se situer autour de 74,88 milliards de dirhams contre 63,27 milliards de dirhams une année auparavant.

    Les achats de biens d’équipement ont augmenté de 7,8%, soit des importations de l’ordre de 107,5 milliards de dirhams. Les achats de produits finis de consommation se sont soldés à 98,61 milliards de dirhams, en hausse de 7,1%. Les onze premiers mois de l’année ont été par ailleurs marqués par une nette reprise des investissements directs étrangers (IDE). On note dans ce sens un flux de l’ordre de 31,82 milliards de dirhams, en hausse de 36,7%, soit 8,54 milliards de dirhams de ésn une année. Ce redressement résulte d’une hausse de 11,14 milliards de dirhams contre une amélioration de 2,93 milliards de dirhams des dépenses. En revanche, les recettes MRE se sont inscrites en repli passant en une année de 60,68 milliards de dirhams à 59,65 milliards de dirhams à fin novembre 2018.

    Une légère hausse a été en revanche observée au niveau des recettes touristiques. Ces dernières se sont redressées de 437 millions de dirhams pour atteindre les 67,13 milliards de dirhams contre 66,69 milliards de dirhams une année auparavant.

    Le solde de la balance voyage a enregistré sur ladite période une baisse de 1,8% basculant ainsi de 50,62 milliards de dirhams à 49,69 milliards de dirhams à fin novembre.

    source : aujourdhui.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste