• aquaculture: l’oriental veut booster son attractivité pour attirer les investisseurs

    Publié le: 3 juillet 2018

    La région veut dynamiser son secteur aquacole. Pour ce faire, les autorités de l’Oriental, en collaboration avec l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA), mettent les bouchées doubles.

    L’Oriental met les bouchées doubles pour promouvoir son secteur aquacole. Et les autorités de la région peuvent compter sur l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA). Selon Aujourd’hui Le Maroc dans son édition de ce mardi 3 juillet 2018, l’agence organise une série de rencontres dans la région en vue de discuter des opportunités d’investissement dans le secteur de l’aquaculture. Il s’agit, en effet, d’une tournée qui permettra à l’ANDA de sillonner Oujda, Nador, et Driouch, au cours de cette semaine, pour rencontrer les opérateurs.

    Le journal rappelle que cette initiative intervient suite au lancement, le 12 avril dernier, de deux appels à manifestation d’intérêt visant la mise en œuvre du Plan aquacole de la région de l’Oriental. La rencontre organisée par l’agence tourne autour de journées d’information destinées à permettre aux intéressés de comprendre les enjeux et les offres aquacoles disponibles dans la région, souligne le quotidien qui ajoute que l’ANDA et ses équipes seront mobilisées pour apporter leur expertise et savoir-faire.

    Notons que les journées qui seront organisées permettront aussi aux investisseurs et jeunes entrepreneurs de prendre connaissance des procédures administratives et juridiques.

    La région ambitionne de faire de l’aquaculture le socle de son économie. Aujourd’hui Le Maroc précise que cette région regorge d’un important capital aquacole évalué à 1.465 hectares et comptant pas moins de 65 unités de production sur mer pour le développement de projets dans la pisciculture, la conchyliculture et l’algoculture. A noter que l’agence entreprend une démarche bien structurée en menant des études pour identifier les zones propices à cette activité sur le littoral marocain et en élaborant des plans d’aménagement aquacoles sur cette base. Soulignons enfin que l’ANDA chapeaute plusieurs projets dans la région de l’Oriental.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste