• Automobile: les ventes grevées par un manque de stock

    Publié le: 5 novembre 2020

     Le marché de l’automobile est en baisse de 5% en octobre, suite à un manque de disponibilité. Or, la demande se maintient.

    Les pronostics pour le marché automobile sont négatifs. Dans son édition du jour, L’Economiste estime que le marché ne pourra rattraper le retard accumulé durant cet exercice, en raison de la pandémie de coronavirus. Selon le journal, « les ventes de voitures neuves devraient baisser de 25% à 120.000 unités ». En octobre, elles ont régressé de près de 5% à 13.821 unités écoulées toutes catégories confondues, souligne-t-il, affirmant que cette baisse est due à un manque de stock.

    Le quotidien soutient que « les importateurs-distributeurs ont été contraints de freiner leurs importations, notamment pour « minimiser la pression sur les réserves de changes suite à la demande des autorités », mais aussi « par prudence et surtout par manque de visibilité sur l’évolution future du marché après le confinement ». Résultat: « Un problème de disponibilité des véhicules sur le marché, alors que la demande est bien présente ».

    L’Economiste constate que la demande est manifeste, avec des prises de commandes pour janvier, voire février 2021. Il assure qu’elle est stimulée par les promotions. En tout cas, le journal indique que « si le marché parvient à réaliser une bonne performance sur le second semestre, ce sera un bon signal pour l’année prochaine », même s’il n’y aura pas de reprise avant 2022.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste