• BAD : les énergies vertes enregistrent une accélération dans tous les pays du maghreb

    Publié le: 12 octobre 2016

    Le secteur des énergies renouvelables enregistre une accélération dans presque tous les pays du Maghreb, bien que les conditions instaurées par le cadre législatif et la réglementation ne sont pas toujours favorables, a révélé lundi la Banque Africaine de Développement (BAD).

     »L’intérêt de plus en plus vif montré aux niveaux international, national et local à investir dans les systèmes d’énergie éolienne et solaire peut être davantage attisé par une libéralisation progressive du secteur des énergies renouvelables et des incitations financières accrues », explique la BAD dans son dernier rapport intitulé : « Les secteur des énergies renouvelables et l’emploi jeunes au Maghreb ».

    « L’on devrait s’attendre à des taux élevés de croissance, en particulier en ce qui concerne l’énergie éolienne dans le monde. Ce serait également, dans le moyen terme, le cas pour le Maghreb », lit- on dans la synthèse du rapport publiée sur le site officiel de la Banque.

    « Les énergies renouvelables deviendront plus compétitives et seront moins tributaires des subventions, à la faveur des avancées technologiques auxquelles on devrait assister au cours des prochaines année », poursuivent-ils, en assurant que le nombre d’emplois verts augmentera, mais les attentes doivent être réalistes. Le développement de nouveaux profils d’emploi vert ou l' »écologisation » des emplois classiques représente un moteur important et novateur pour les systèmes éducatifs, les stratégies d’emploi et le contexte économique général, explique la BAD.

    En ce qui concerne les énormes demandes croissantes d’énergie que devraient enregistrer les pays du Maghreb dans les prochaines décennies, la diversification des ressources énergétiques et l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique sont cruciales, en particulier pour les pays importateurs d’énergie comme le Maroc ou la Tunisie, écrit la BAD.

    Malgré les défis existants, les pays du Maghreb sont des marchés très dynamiques et émergents, note la même source, faisant savoir que les perspectives du secteur des énergies renouvelables dépendront également de l’évolution à l’échelle mondiale, mais surtout de la mise en œuvre réussie et efficace des ambitieux programmes par les différents pays.

    Ces programmes, conclut la BAD, peuvent certainement ouvrir de nouvelles opportunités pour la création d’emplois hautement qualifiés dans la production, l’exploitation et stimuler une croissance durable et verte.

    source : quid.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste