• bank al maghrib: enquête sur la disparition de 12 mdh à dar assikkah

    Publié le: 4 juillet 2019

    Douze millions de dirhams auraient été dérobés à Dar Assikkah, lors d’une opération de transfert de fonds vers la banque centrale de l’axe du nord dans la ville de Tétouan. Une enquête a été ouverte par Bank Al Maghrib et la gendarmerie royale pour tirer cette affaire au clair.

    12 millions de dirhams ont disparu lors d’une opération de transfert de fonds de Dar Assikkah à Bank Al Maghrib et leur destination finale à Tétouan, en passant par l’axe Kénitra, Larache et Tanger. Le pot aux roses de l’affaire a été découvert par les responsables de la banque centrale de l’axe du nord à Tétouan, rapporte le quotidien Assabah dans son édition de ce jeudi 4 juillet.

    Et de préciser que les responsables de Bank Al Maghrib à Tétouan ont constaté que le poids des caisses, contenant chacune mille billets de banque, aurait diminué. Ce qui leur a mis la puce à l’oreille, même si les caisses en question étaient correctement scellées comme à l’accoutumée. Cette constatation a été à l’origine de la découverte du manque flagrant. En effet, c’est en procédant au comptage et au tri des billets de banque, qu’ils ont découvert que pas moins de douze millions de dirhams manquaient au montant qui devait être reçu selon l’opération de transfert.

    A ce propos, les sources du quotidien font savoir que l’opération de l’enquête se déroule dans la confidentialité la plus totale par les responsables centraux de Bank Al Maghrib, en vue de déterminer les circonstances exactes de la disparition de cette somme d’argent, ses auteurs et sa destination. Surtout que les opérations de transfert de fonds de la banque centrale vers ses agences dans le royaume s’effectuent sous escorte des éléments de la gendarmerie royale qui assurent la sécurité du site central. Les billets de banque de chaque catégorie sont ainsi rangés dans des caisses scellées qui ne devraient être ouvertes qu’à leur destination.

    Les mêmes sources n’écartent pas la possibilité que cette enquête mette les responsables sur la piste d’autres disparitions qui n’auraient pas été signalées. Quoi qu’il en soit, cette enquête mettra à nu les dysfonctionnements qui émaillent les convoyages de fonds et permettra d’envisager une restructuration de ce secteur du transport des fonds.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste