• Carburants: le prix du diesel et de l’essence va baisser d’environ un dirham dès ce vendredi à minuit

    Publié le: 15 juillet 2022

    Bonne nouvelle pour les automobilistes au Maroc. Après avoir flambé depuis le début du conflit armé entre la Russie et l’Ukraine, les cours du pétrole sont en forte baisse. A la pompe, le diesel et l’essence verront leur prix diminuer d’environ un dirham le litre, à partir de ce vendredi 15 juillet, a appris Le360 de sources concordantes.

    «A partir du 15 Juillet, nous observerons une baisse significative de l’ordre de 1 dirham le litre pour les deux produits, gasoil et essence sans plomb, traduisant ainsi la baisse du prix à l’international, et ce dépendamment des sociétés de distribution», affirme Mostafa Labrak, expert en énergie et carburants, interrogé par Le360. L’information nous a été confirmée par les dirigeants de la Fédération nationale des propriétaires commerçants et gérants des stations de service au Maroc (FNPCGS).

    A titre d’exemple, auprès des stations Afriquia, la baisse sera de l’ordre de 1,04 dirham le litre pour le gasoil et atteint 1,15 dirhams pour l’essence. Par conséquent, à Casablanca, Afriquia sera amenée à afficher dès ce soir, minuit, de nouveaux tarifs: 15,52 dirhams le litre du gasoil (au lieu de 16,56 dirhams) et 16,61 dirhams le litre de l’essence (contre 17,76 dirhams). Chez Vivo Energy, la baisse sera de l’ordre de 90 centimes pour le diesel et 1 dirham du côté de l’essence. 

    Cela dit, tempère un membre de la FNPCGS, certaines stations seront «obligées de maintenir inchangé les prix, le temps de liquider leurs stocks achetés au plus fort. Sinon, elles essuieront des pertes colossales».

    La baisse des prix à la pompe est mécanique, elle fait suite au recul marqué des prix du pétrole. «Le trend baissier, enregistré depuis quelques jours, des prix du Brent qui file vers les 90 dollars le baril, confirme la baisse de la demande de pétrole à l’international et marque la fin d’une période de folle inflation», explique Mostafa Labrak, directeur général d’Energysium Consulting.

    La tendance baissière a été observée également au niveau des cours des produits raffinés. «Le Platts Gasoil (référentiel international sur la plateforme Amsterdam Roterdam Anvers) a été déprécié de presque 200 dollars la tonne au cours de la première quinzaine du mois de juillet, ce qui va être répercuté théoriquement sur les prix la pompe. Tenant compte aussi de l’évolution positive du dollar par rapport aux différentes monnaies à l’échelle mondiale, il vaut actuellement 10,16 dirhams le litre», explique Mostafa Labrak.

    Si cette tendance se confirme, poursuit cet expert, les prix à la pompe continueront à baisser toutes les quinzaines avec l’espoir de retrouver des niveaux de prix inférieurs à 10 dirhams le litre, à moins que des forces supérieures ne viennent inverser la tendance baissière du Brent, telles une issue plus dramatique du conflit russo-ukrainien ou une réduction de la production des pays de l’Opep.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste