• cherté des aliments pour bétail, sécheresse: le cri de détresse des éleveurs

    Publié le: 19 février 2020

    Des milliers d’éleveurs commencent déjà à brader à grande échelle leurs troupeaux dans les marchés hebdomadaires. En cause, la cherté des aliments pour bétail dont les prix sont montés en flèche, sous la pression de la forte demande consécutive au retard des pluies.

    Sale temps pour les éléveurs de bétail. Des milliers d’entre eux seraient au bord de la faillite. Selon le quotidien Al Massae de ce mercredi 19 février, la conjugaison de deux facteurs, à savoir la rareté des pluies et la cherté sans précédent des prix des aliments pour bétail, a poussé de nombreux éleveurs à brader une bonne partie de leur bétail, particulièrement les bovins.

    Ainsi, les marchés hebdomadaires sont actuellement noyés sous une offre abondante qui fait l’affaire des bouchers. En effet, ces derniers achètent le bétail à des prix excessivement bas, alors que le prix au détail avec lequel ils écoulent les viandes rouges au niveau de leurs étals reste toujours inchangé et trop élevé.



    Face à cette situation, les professionnels de la filière des viandes rouges ont appelé l’Etat à mettre rapidement en place un plan d’urgence au profit des éleveurs. Ils proposent surtout, comme solution immédiate, d’augmenter exceptionnellement les contingents d’importation en aliments de bétail tout en les exemptant provisoirement des droits de douane.

    Dans une déclaration à Al Massae, Ahmed Boukourouzia, président de de Coordination des producteurs de viandes, de lait et de produits agricoles pour la région de Casablanca-Settat, a exigé des autorités compétentes, et particulièrement du département de l’Agriculture, de décréter un «état de sécheresse» et d’apporter en conséquence l’aide qui s’impose aux éleveurs et professionnels en vue de leur permettre de mieux affronter les difficultés de l’étape climatique actuelle.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste