• efficacité énergétique: nouveau cahier de charge pour les appareils et équipements

    Publié le: 19 mars 2021

    Les performances énergétiques des appareils et équipements vont être scrutées. Le décret les régissant a été adopté en Conseil du gouvernement. Désormais, le niveau de consommation d’énergie doit être affiché sur le produit et son emballage.

    Parmi les principales mesures de la loi 47-09 sur l’efficacité énergétique figure la rationalisation de l’utilisation de l’énergie. En particulier celle des appareils et équipements utilisés par les ménages ou par les opérateurs économiques. Dans son édition du jour, L’Économiste rapporte que « les appareils et équipements fonctionnant à l’électricité, au gaz naturel, aux produits pétroliers liquides ou gazeux, au charbon et aux énergies renouvelables, proposés à la vente sur le territoire national, doivent respecter des performances énergétiques minimales fixées par voie réglementaire ».

    Il assure que ce projet de décret a été approuvé lors de la dernière réunion du Conseil du gouvernement. Il « définit notamment les obligations générales à respecter par les opérateurs concernés par la commercialisation de ces appareils et équipements ». Il s’agit principalement des producteurs, des importateurs et des distributeurs.

    Désormais, « tous les appareils et équipements mis à la vente sur le marché national, devront disposer d’étiquettes affichant leurs performances énergétiques minimales et le niveau de leur consommation d’énergie » qui doivent être visibles sur le produit et sur son emballage. Le contrôle du respect de ces nouvelles exigences, lors de la commercialisation sur le marché national et lors de l’importation sera assuré par le ministère de l’Energie.

    Le quotidien indique que les produits commercialisés sur les sites de e-commerce sont également concernés par ces mesures. Il affirme que ces nouvelles exigences permettront également « de donner plus de visibilité aux citoyens, notamment en matière de choix des appareils et équipements, prenant en compte la consommation énergétique de ces produits, favorisant ainsi la rationalisation de la consommation d’énergie ».

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste