• grippe saisonnière et covid-19: la vaccination pour éviter une «twindémie»

    Publié le: 30 septembre 2020

    Les professionnels de santé au Maroc font campagne pour la vaccination contre la grippe saisonnière. Dans ce contexte marqué par l’épidémie du coronavirus, les médecins insistent sur l’urgence d’éviter la cohabitation entre les deux virus. Explications.

    Le ministère de la Santé et les médecins du secteur libéral font campagne pour la vaccination contre la grippe saisonnière. L’objectif est que la cohabitation entre le Covid-19 et la grippe saisonnière ne provoque une hécatombe en 2020-2021. Ainsi, les professionnels de la santé souhaitent vivement que le plus grand nombre de Marocains aient cette année leur dose du «Vaxigripptetra». Ce nouveau vaccin, à quatre souches, vient remplacer le Trivalent (vaccin à trois souches).

    «Ce vaccin est nouveau et sa spécificité est qu’il contient quatre souches du virus au lieu de trois comme c’était le cas pour le précédent», confie Tayeb Hamdi, médecin généraliste et vice-président de la Fédération nationale de la santé

    Ce professionnel de la santé précise que près de 500.000 doses de vaccin selon des informations du ministère de la Santé seront disponibles à partir du 15 octobre au Maroc au prix de 125 dirhams l’unité.

    «Nous devons faire vite. Le contexte actuel marqué par la crise du Coronavirus fait que nous risquons d’affronter ce que les Américains appellent la twindémie, deux épidémies en une seule. Si un individu est contaminé au Covid-19 et qu’il est grippé, ce sera très difficile de poser le diagnostic et pour cette raison, nous conseillons aux Marocains de se faire vacciner», ajoute Dr. Hamdi.

    Concernant la volonté des pharmaciens marocains d’administrer les vaccins au sein de leurs officines comme le font leurs collègues dans plusieurs pays européens, Tayeb Hamdi dit n’y voir aucun inconvénient à condition que ce soit le pharmacien en chef qui dirige l’opération et non pas son assistant.

    «Le pharmacien a fait des études en biologie, il peut administrer le vaccin à condition de bien en connaître les effets secondaires et savoir comment réagir lorsque, par exemple, dans des cas rares le patient fait un malaise vagal ou, plus grave, un choc anaphylactique à cause d’une allergie», souligne notre interlocuteur.

    Rachid Choukri, médecin généraliste, est lui d’un autre avis. «La vaccination est un acte médical. Il ne doit en aucun cas être administré en pharmacie. Imaginez que le patient fasse une réaction allergique violente (choc anaphylactique), qu’est-ce qu’il va faire?».

    Pour rappel, le vaccin contre la grippe saisonnière doit être administré chaque année puisque le virus mute de manière perpétuelle.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste