• HCP: la croissance économique rebondit de 7,8% au troisième trimestre dans un contexte de hausse générale des prix

    Publié le: 30 décembre 2021

    L’économie nationale s’est accrue de 7,8% au deuxième trimestre 2021, contre une baisse de 6,7% durant le même trimestre de l’année précédente, indique le Haut-commissariat au plan (HCP) dans sa dernière note d’information.

    Ce rebond est le résultat d’une forte hausse de 17,7% de l’activité agricole et de 6,4% des activités non agricoles, explique le HCP notant que «cette croissance a été réalisée dans le contexte d’une hausse de l’inflation et d’une relative baisse du besoin de financement de l’économie nationale».

    Le Haut-Commissariat note par ailleurs que le niveau général des prix a connu une hausse de 3,1% au lieu 1% durant la même période de l’année passée, avec une augmentation du PIB, aux prix courants, de 10,9% au lieu d’une baisse de 5,7% un an auparavant.

    La demande intérieure a progressé, quant à elle, de 8,3% au troisième trimestre 2021, au lieu d’une baisse de 6,5% la même période de l’année 2020. Dans ce cadre, les dépenses de consommation finale des ménages ont connu une hausse de 5,8% au lieu d’une baisse de 5,7%, contribuant pour 3,2 points à la croissance au lieu d’une contribution négative de 3,1 points.

    Pour sa part, la consommation finale des administrations publiques a affiché, une augmentation de 5,2% au lieu de 3,7%, avec une contribution à la croissance de 1,1 point au lieu de 0,7 point.

    Dans les détails, le HCP fait savoir que la valeur ajoutée en volume du secteur primaire, corrigée des variations saisonnières, a enregistré une hausse de 14,8% au cours du troisième trimestre de l’année 2021 au lieu d’une diminution de 8,2% réalisée durant la même période en 2020. Ce résultat est attribuable à l’augmentation de 17,7% de l’activité de l’agriculture au lieu d’une baisse de 10,3% une année auparavant et à une baisse de 16,7% de celle de la pêche au lieu d’une hausse de 17,3%.

    La valeur ajoutée du secteur secondaire a connu, quant à elle, une augmentation de 6,9% après un recul de 2,7% durant le troisième trimestre de l’année précédente. Ce rebond est le résultat de l’amélioration des valeurs ajoutées du bâtiment et travaux publics de 17,6% au lieu d’une baisse de 6,7%; de l’industrie d’extraction de 5,6% au lieu de 4,2%; des industries de transformation de 4% au lieu d’une baisse de 3,1%; et de l’électricité et de l’eau de 3,8% au lieu de 1,6%.

    Pour sa part, la valeur ajoutée du secteur tertiaire a affiché une hausse de 6,6% après avoir baissé de 7,9% le même trimestre de l’année 2020. Elle a été marquée par la hausse des activités des hôtels et restaurants, avec 70,2% au lieu d’une forte baisse de 65,8%; des transports, avec 13,7% au lieu d’une forte baisse de 36,3%; du commerce, avec 12% au lieu d’un recul de 10,7%; des services rendus par l’Administration publique générale et la sécurité sociale, avec 5,2% au lieu de 2,8%; des services rendus aux ménages et aux entreprises, avec 4,5% au lieu d’une baisse de 2,5%; des services financiers et assurances, avec 0,1% au lieu d’une baisse de 1,2%; des services de l’éducation, de la santé et de l’action sociale, avec 2,8% au lieu de 3,4%.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste