• « imprudente, mais je t’aime »: la lettre d’amour de tamer housni à sa femme après l’annonce de leur divorce

    Publié le: 17 novembre 2020

    Alors que Bassma Boussel annonçait il y a quelques jours sur les réseaux sociaux sa séparation du chanteur Tamer Housni, celui-ci a décidé de répondre à son épouse par le même moyen.

    Sortez les pop-corn et vos mouchoirs pour ce qui s’annonce comme la saga sentimentale de cette fin d’année.

    Après que l’ancienne chanteuse et créatrice marocaine de mode, Bassma Boussel, ait annoncé sa séparation, en quelques lignes publiées sur une story Instagram, son mari, le chanteur égyptien Tamer Housni a décidé de lui répondre en employant le même canal.

    Ainsi, alors que la jeune femme laissait entendre à ses fans qu’elle ne supportait plus qu’on puisse lui envoyer des photos et des vidéos de son mari en compagnie d’autres femmes, celui-ci a exprimé son étonnement dans une lettre, publiée elle aussi dans une story.

    © Copyright : DR

    Le chanteur, qui compte plus de 18 millions de followers, a donné le ton dès la première ligne de sa lettre qui débute ainsi par un «Bassma ma bien-aimée». Celui-ci reproche, avec une tendresse apparente – à moins que ce ne soit du sarcasme ?- d’avoir prêté l’oreille aux réseaux sociaux, à des «commentaires ridicules», quitte à en oublier, lui rappelle-t-il, qu’elle l’a «connu pour la première fois quand [il] était célèbre» et que c’est d’ailleurs la nature de son travail qui a permis leur rencontre et fait qu’elle tombe amoureuse de lui.

    «Comment ont-ils pu te bouleverser ainsi et t’éloigner (…) Ce qui est important, c’est que je ne t’en veux pas, et je ne suis pas heureux de te voir bouleversée non plus, tu es mon amour et la mère de mes enfants, je te soutiendrai quoi qu’il arrive», lui écrit-il ensuite.

    Puis, toujours sur ce ton de reproche douceureux, Tamer Housni s’interroge: «pourquoi quand quelqu’un est bouleversé va-t-il sur les réseaux sociaux et écrit-il à ce sujet? Pourquoi les gens ne se parlent-ils pas en premier? Qu’est-ce que le public a à voir avec un problème personnel entre deux personnes qui aurait pu être résolu par un appel téléphonique ou une visite?». Ce qui ne l’empêche pas de le dire, quant à lui… en public. 

    © Copyright : DR

    Tamer Housni se dit confiant toutefois quant à l’avenir. «Dieu nous a donné amour et miséricorde», écrit-il, en encourageant sa femme à remarquer qu’il «y a des gens qui ont pour vocation de détruire des familles», et à prendre conscience que «nous ne nous en débarrasserons jamais».

    «C’est à toi de te débarrasser de l’idée de les écouter, même si tu n’étais pas comme ça avant», poursuit le chanteur égyptien en l’invitant ensuite à accorder davantage d’importance aux «personnes qui ont fait un effort et ont prié pour nous et pour nos enfants».

    Et de conclure en apothéose, «je suis sûr que tu es maintenant bouleversée parce que tu as écrit cela, c’est un comportement imprudent de ta part, mais ne t’inquiètes pas, ce n’est pas une honte quand une personne fait des erreurs et apprend d’elles». Ironie ou amour profond? Seule la réponse de Bassma Boussel pourra nous éclairer sur la question.

    Terminant sa lettre par une prière de voir sa famille restée unie, Tamer Housni signe sa missive de manière touchante mais toujours aussi ambivalente: «imprudente, mais je t’aime».

    La suite au prochain épisode.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste