• industrie automobile: baisse de 30% des exportations de renault maroc en 2020, en raison de la crise sanitaire

    Publié le: 21 janvier 2021

    Les exportations ont atteint 247.951 véhicules en 2020, en baisse de 30% par rapport à 2019, à cause du ralentissement important de la demande internationale dans le sillage de la crise sanitaire. Pour 2021, le constructeur affiche son optimisme.

    A l’instar des acteurs économiques nationaux et internationaux, l’activité industrielle du groupe Renault Maroc n’a pas été épargnée par les effets de la crise sanitaire. La production des deux usines marocaines du constructeur français a été impactée par les différentes périodes de confinement et d’arrêt d’activité, tant au Maroc que dans ses marchés d’exportation.

    Rappelons en effet qu’entre mars et avril, les chaines de production des deux usines de Tanger et Casablanca ont subi une suspension temporaire pour la mise en place de dispositifs sanitaires.

    Dans ce contexte, les exportations du Groupe Renault Maroc ont atteint 247.951 véhicules en 2020, en baisse de 30% par rapport à 2019. Un recul qui s’explique par le ralentissement important de la demande internationale, faisant face à un marché extrêmement volatile.

    L’usine de Tanger a exporté 197.336 véhicules, soit près de 94% de sa production. L’usine Renault de Casablanca, Somaca, a exporté 75% de sa production, soit 50.615 véhicules. La production des usines de Tanger et de Casablanca est expédiée à un total de 73 pays.

    2021 devrait être bien meilleure pour l’activité industrielle de Renault Maroc. Les deux usines du groupe «sont en passe de réussir la transformation de leur outil industriel avec un planning spécifique à chaque site», souligne le constructeur dans un communiqué.

    Cette même année, les deux sites accueilleront la nouvelle génération Dacia: Nouvelles Sandero, Sandero Stepway (à Tanger et Somaca) et Logan (à la Somaca). L’usine de Tanger fabriquera, en outre, pour la première fois, un modèle de la marque Renault et contribuera au revival d’une icône de la marque au losange, à savoir le nouveau Renault Express.

    «Cela nous rend clairement optimistes et nous espérons que la demande internationale va reprendre», a déclaré à cette occasion Marc Nassif, directeur général de Renault Maroc, ajoutant  que pour le groupe Renault, le Maroc est un des piliers de sa compétitivité industrielle et un acteur central du nouveau plan stratégique «Renaulution» dévoilé récemment par le constructeur français.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste