• la moitié du onze marocain joue en arabie saoudite

    Publié le: 7 janvier 2019

    De plus en plus de Lions de l’Atlas rejoignent les rangs des clubs du championnat saoudien, attirés par les pétrodollars. Après Nordine Amrabat, El Ahmadi, Da Costa et Boussoufa, voilà que Nabil Dirar et Younès Belhanda s’apprêtent à les suivre.

    1
    La moitié des joueurs de l’équipe nationale marocaine a déjà ou s’apprête à rejoindre le championnat saoudien. Un championnat pour le moins médiocre, comparé à l’Europe ou au championnat turc.

    Après Nordine Amrabat, El Ahmadi, Da Costa et Boussoufa, voilà que Dirar et Belhanda sont sur le point de «s’enterrer» en Arabie saoudite, déplore le journal Al Akhbar du lundi 7 janvier.

    El Ahmadi et Amrabat, qui ont rejoint le championnat saoudien l’été dernier, ont été suivis par le défenseur des Lions de l’Atlas, Marouane Da Costa, qui a officiellement rejoint, lors de ce mercato hivernal, le club de l’Ittihad de Djeddah pour un contrat d’une durée de deux ans et demi. Da Costa a rapidement été imité par Mbark Boussoufa. Sans club, le milieu de terrain des Lions de l’Atlas a posé ses valises chez le club du Chabab pour une durée de six mois, le préférant à un contrat plus long avec le Wydad de Casablanca.

    Mais l’hémorragie continue puisque deux autres internationaux sont sur le point de rejoindre le royaume saoudien. Il s’agit du joueur de Galatasaray, Younès Belhanda, et du joueur du Besiktas, Nabil Dirar. Ce dernier souffre de liens particulièrement compliqués avec l’entraîneur néerlandais de son club. Mais ce dernier vient d’être limogé par les dirigeants turcs. De quoi, espérons-le, faire changer d’avis le latéral droit marocain.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste