• Le Maroc prépare déjà Aïd Al-Adha: 8 millions de têtes, entre ovins et caprins, identifiées pour le sacrifice rituel

    Publié le: 20 avril 2021

    Huit millions de têtes de bétail, entre ovins et de caprins, devront être identifiées pour la célébration du sacrifice rituel de Aïd Al Adha, a indiqué Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, hier, lundi 19 avril devant les députés du Parlement à Rabat. Le ministre a par ailleurs apporté des précisions sur la saison agricole en cours.

    En réponse à deux questions orales à la chambre des représentants relatives aux programmes d’action du ministère pour les secteur de l’agriculture et de la pêche maritime et à la saison agricole de 2020/2021, Aziz Akhannouch a expliqué que le ministère veillait à l’équipement de 30 souks temporaires pour l’Aïd Al-Adha, et a insisté sur le fait qu’un périodique conjointement élaboré avec le ministère de l’Intérieur sera publié, pour le lancement du processus d’enregistrement des unités d’évaluation et d’immatriculation des ovins et caprins destinés au sacrifice rituel.

    Le ministre a par ailleurs indiqué que l’évolution de l’état des cultures céréalières d’automne aura un impact positif sur le secteur de l’élevage, qui connaîtra une croissance de 3%, et a souligné que le cheptel national, de près de 31 millions de têtes, n’a pas connu de changement significatif, malgré deux saisons agricoles successives marquées par un manque de précipitations.

    Cette situation revient au soutien apporté aux éleveurs via le plan de sauvetage du cheptel déployé par le ministère, a estimé Aziz Akhannouch.

    Sur un autre volet, le ministre s’est félicité des précipitations survenues à la fin du mois de novembre 2020, dont l’impact fut positif pour le lancement des opérations de plantation et pour les labours.

    Aziz Akhannouch a affirmé que la superficie semée en céréales d’automne s’élevait actuellement à 4,2 millions d’hectares, expliquant que cette superficie est constituée à 44% de blé tendre, 34% d’orge et 22% de blé dur. La situation de 75% de la superficie semée est très satisfaisante, a-t-il ajouté.

    Les légumineuses occupent environ 168.000 hectares, dont 6% sont irriguées, alors que la superficie semée en betteraves à sucre est de 46.155 hectares, a-t-il souligné. Une récolte de près de 3 millions de tonnes de betterave à sucre est prévue, malgré des ressources en eaux limitées dans les régions des Doukkala et de la Moulouya.

    S’agissant de la canne à sucre, la superficie en place s’élève à près de 12.425 hectares, dont 10.260 hectares récoltable, a affirmé le ministre, ajoutant que la production totale est estimée à 60.000 tonnes.

    Concernant la culture des fruits et légumes, le ministre a indiqué que les efforts de l’ensemble des acteurs ont permis de mener à bien deux programmes importants, indiquant que près de 109.000 hectares ont pu être réalisés pendant la saison automnale et 31.470 hectares pendant la saison hivernale.

    Par ailleurs, la plantation printanière de fruits et légumes sur une superficie de 91.600 hectares est en cours d’achèvement, afin de répondre aux besoins des marchés pendant l’été, a conclu Aziz Akhannouch.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste