• les impacts environnementaux et sociaux des projets en consultation publique

    Publié le: 6 mars 2019

    Revitalisation de la zone industrielle de Had Soualem et création de celle de Sahel Lakhyayta

    Les résultats de l’étude d’impacts environnementaux et sociaux du projet de revitalisation et d’extension de la zone industrielle de Had Soualem et de création d’une nouvelle zone industrielle à Sahel Lakhyayta seront discutés ce jeudi. Une consultation publique sera organisée dans ce sens à Had Soualem et ce sous l’initiative de l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco) et le ministère de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique. Une rencontre qui intervient dans le cadre de la mise en place d’un système de gestion de doléances permettant de recueillir et de traiter les préoccupations et les plaintes des parties prenantes en ce qui concerne lesdits projets. Ces projets s’inscrivent, en effet, dans le cadre du Compact II conclu en juin 2007 par le Maroc et le gouvernement américain dans l’optique de rehausser la qualité du capital humain et d’améliorer la productivité du foncier.

    En effet, ces plates-formes répondent au deuxième volet du compact, à savoir la productivité du foncier qui englobe la composante «foncier industriel» comme activité. L’objectif étant de concevoir une nouvelle approche en matière de planification, de développement et de gestion d’espaces d’accueil industriel durables et de revitalisation de zones industrielles existantes, tirée par la demande tout en privilégiant le partenariat public-privé et la durabilité environnementale et sociale.

    Ainsi, la revitalisation et l’extension de Had Soualem ainsi que le développement d’une nouvelle zone industrielle à Sahel Lakhyayta font partie des projets pilotes identifiés sur la base des résultats du diagnostic technique réalisé en conformité avec les standards environnementaux, sociaux, de genre et d’inclusion sociale.

    Une étude a été réalisée sur les deux sites pour évaluer l’impact des projets sur les milieux biophysique et humain dans lesquels il intervient. Ce diagnostic a concerné dans un premier temps les phases de pré-construction et construction portant notamment sur les impacts associés à la nature des travaux, notamment les nuisances temporaires causées par les émissions de poussières et l’augmentation du niveau de bruit. En ce qui concerne la phase d’exploitation et d’entretien, il ressort que les impacts sont positifs, induits particulièrement par le nouveau modèle de développement de zones industrielles durables et inclusives.

    source : aujourdhui.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste

    S’inscrire à notre Newsletter