• les industries mécaniques et métallurgiques ont leurs écosystèmes à casablanca

    Publié le: 1 février 2019

    Le coup d’envoi officiel des écosystèmes des industries mécaniques et métallurgiques (IMM) a été donné jeudi à Casablanca, en marge des travaux des troisièmes Matinées de l’industrie.

    Il s’agit du fruit d’une coopération étroite entre le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’économie numérique et la Fédération des industries mécaniques, métallurgiques et électriques (FIMME).

    Les intervenants lors de cette rencontre ont indiqué que la structuration des écosystèmes performants, de concert avec le secteur privé, s’est appuyé sur les opportunités fortes de développement pour relever les défis du secteur, notamment la croissance des marchés applicatifs sur le territoire national, le potentiel de substitution des produits importés par la valorisation de matières premières issues du recyclage et la croissance de la demande des marchés à l’export pour des produits maîtrisés par les opérateurs nationaux.

    S’exprimant à cette occasion, le président de la FIMME, Tarek Itri, a salué ce pas qualitatif, soulignant que le lancement des écosystèmes des IMM insufflera une nouvelle dynamique à ce secteur vital, dont le potentiel identifié à l’horizon 2020 est estimé à 13.340 créations d’emplois.

    Il a de même précisé que ces nouveaux écosystèmes permettront de réaliser 1,7 milliards de dirhams (MMDH) de valeur ajoutée additionnelle et de garantir une amélioration de la balance commerciale de 2,3 MMDH.

    Ils permettront également de réaliser un chiffre d’affaires de 11 MMDH, a ajouté M. Itri, rappelant que la structuration des écosystèmes performants IMM a été menée de concert par l’État et la profession, selon les critères du potentiel de créations d’emplois et de la faisabilité des activités dans le Royaume.

    Les contrats de payement qui ont été signés en 2016 ouvrent de larges horizons pour les industriels pour la mise en place d’un partenariat stratégique et l’accès aux marchés étrangers, particulièrement africains.

    Pour sa part, le directeur des activités industrielles au ministère de l’Industrie du commerce, des investissements et de l’économie numérique, Hicham Akdessra a souligné que le ministère de tutelle est fortement engagé pour accompagner ce secteur et appuyer les investisseurs via le Fonds de Développement Industriel et des Investissements et les facilité d’acquisition du foncier avec 57 hectares destiné au secteur.

    D’autres intervenant ont plaidé pour une réflexion commune pour la mise en place d’initiatives commune à moyen terme entre le ministère de tutelle et la FIMME pour le renforcement de ce secteur et pour en faire un maillon fort de l’économie nationale.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste