• L’import-export durement impacté par la crise sanitaire

    Publié le: 4 novembre 2020

    Depuis le début de l’année, le pays connaît un net recul aussi bien des importations que des exportations, comme l’a observé l’Office des changes à travers ses derniers indicateurs établis à fin septembre 2020. Elles sont respectivement en chute de 16,2% et de 11,8%. Les détails.

    Les importations sont en baisse. Elles ont fléchi de 16,2%, comme le rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 4 novembre. Elles ont ainsi perdu 59,39 milliards de dirhams par rapport à la valeur atteinte à la même période de l’année précédente, en raison du repli des importations de produits tels que les produits énergétiques (perte de l’ordre de 19,96 milliards de dirhams à fin septembre), les produits finis de consommation (18,18 milliards de dirhams), ou encore les biens d’équipement (16,73 milliards de dirhams), comme le révèlent les derniers indicateurs, établis à fin septembre 2020, de l’Office des changes.

    Du côté des exportations, le repli est de 11,8%, soit 24,95 milliards de dirhams par rapport aux neuf premiers mois de l’année précédente. En d’autres termes, le chiffre d’affaires à l’export a basculé de 212,05 milliards de dirhams à 187,09 milliards de dirhams. Les secteurs les plus impactés? L’industrie automobile avec des exportations à fin septembre qui ont chuté de 16,1% pour revenir ainsi à 49,14 milliards de dirhams, et le secteur du textile et cuir qui a perdu près de 6,3 milliards de dirham de sa valeur (- 22,3%). 

    Néanmoins, comme l’indique le journal, une reprise des ventes à l’export s’est fait sentir au troisième quart de l’année. En effet, l’Office des changes note, à mi-septembre, une progression de 19,4% d’un trimestre à l’autre, au moment où les achats se sont consolidés de 8,1%. 

    Concernant les échanges de services, les exportations générées sont en baisse de 35,1% et portent sur une valeur de 90,66 milliards de dirhams, et les importations enregistrent -26,8% pour revenir à 52,40 milliards de dirhams. Du côté des recettes MRE, elles se sont montrées résilientes, comme le met en avant le quotidien, précisant qu’une augmentation de 2,2% a été notée, élevant ainsi les envois de fonds effectués par les Marocains du Monde à 50,59 milliards de dirhams contre 49,52 milliards de dirhams transférés à fin septembre 2019. 

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste