• opci: les premières valeurs liquidatives déterminées

    Publié le: 14 juillet 2020

     Ajarinvest présente son premier cru et détermine les valeurs liquidatives de deux OPCI. La filiale CDG-CIH tablait sur une évolution de 6% par an.

    C’est une première pour la gestion d’actifs au Maroc. Ce mardi 14 juillet coïncide avec la publication, pour la première fois, de la valeur liquidative des deux OPCI (Organismes de placement collectif en immobilier) agréés en décembre 2019: CDG Premium Immo SPI RFA et CIH Patrimmo SPI RFA. C’est ce qu’annonce L’Economiste dans son édition du jour.

    Le journal, qui révèle que les deux OPCI sont gérés par Ajarinvest, une filiale de CDG et de CIH Bank, insiste sur le fait que la publication s’inscrit dans le cadre des obligations légales des sociétés de gestion des OPCI en matière de communication, qui prévoient la publication des valeurs liquidatives à raison d’une fois par semestre. «Ainsi, les valeurs liquidatives de CDG Premium Immo et CIH Patrimmo ont respectivement atteint 102,96 dirhams et 103,57 dirhams au 30 juin», fait-t-il savoir.

    Le quotidien précise que la valeur liquidative d’une action de l’OPCI est déterminée en divisant la valeur de son actif net par le nombre de parts en circulation. L’actif net est le montant de l’actif comptable de l’OPCI (la valeur des actifs immobiliers et financiers, évalués au prix du marché à la date du calcul de la valeur liquidative et de la valeur de son actif circulant) dont est déduit le montant des dettes. «La valeur liquidative d’un OPCI correspond à la richesse qui reviendrait aux souscripteurs après cession de l’ensemble des actifs immobiliers, financiers et circulants et liquidation de ses dettes», précise L’Economiste.

    Le journal parle aussi d’un taux de rendement de l’ordre de 6% par an. «Pour un premier exercice, ces prévisions devraient se concrétiser puisque le taux de rendement au terme du premier semestre s’élève à environ 3%», soutient-il. Ceci dit, le quotidien, qui cite le DG de la société, assure que pour «prévoir les perspectives de rendement d’un OPCI, il faut étudier le rendement des actifs immobiliers et, de façon marginale, celui des instruments financiers et autres investissements à court terme, permettant de faire fructifier la trésorerie disponible».

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste