• ouverture économique: le maroc, bon élève

    Publié le: 23 septembre 2020

     Legatum Institute, dans son étude du cas «Maroc» établie sur la base de son index global de l’ouverture économique, décortique ce que le Royaume a accompli en termes de réalisations.

    Le Maroc est bien placé pour jouer un rôle de premier plan pour une plus grande ouverture économique au Maghreb. Une déduction faite par Legatum Institute dans son étude du cas «Maroc», établie sur la base de son index global de l’ouverture économique, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition du 23 septembre.

    Cette analyse, qui intervient dans ce contexte pandémique, vise à orienter les décideurs vers les implications plus larges de la politique microéconomique en mettant l’accent sur la relation entre la productivité et l’ouverture économique. Cette étude retrace également le progrès atteint par le Maroc sur le plan social et économique au cours des dernières décennies. On note, ainsi, une augmentation de 70% du revenu par habitant et la baisse de 40% des taux de pauvreté au cours des 10 dernières années.

    Le Maroc a, en effet, franchi un énorme pas durant ces dernières décennies. Les réformes engagées ont permis au pays de renforcer son rayonnement sur l’échiquier international. Un positionnement à préserver, notamment en cette conjoncture particulière. Ceci passe par l’identification d’un modèle qui, selon Legatum Institute, permettra aux moteurs nationaux de la croissance économique de prospérer. «Nous nous montrons optimistes pour plusieurs raisons. Les importants accords commerciaux du Maroc, sa stabilité politique et l’amélioration de ses infrastructures constituent une base solide. Le gouvernement continue d’identifier une série de réformes économiques et juridiques qui mèneront à des améliorations, et nous nous attendons à ce que la Commission pour le nouveau modèle de développement donne un élan pour le développement ultérieur», estime Stephen Brien, directeur des politiques à Legatum Institute.

    L’institut a ainsi pour ambition de voir le Maroc jeter les bases d’une plus grande ouverture économique dans les années à venir. Rappelons que l’analyse de l’ouverture économique du Maroc vise également à identifier des pistes de travail qui permettront aux décideurs de capitaliser sur les opportunités et neutraliser les contraintes à venir.

    Le Maroc ne cesse d’améliorer son positionnement dans l’indice d’ouverture économique. Il se positionne, actuellement, au 72ème rang au niveau mondial et 9ème dans la région MENA. Depuis son introduction dans ce classement, le Royaume a atteint une performance notable. Une évolution clairement soulignée par Legatum Institute dans son étude de cas. L’analyse établie s’articule autour de quatre piliers. Au cours des 10 dernières années, l’ouverture économique du Maroc s’est améliorée, gagnant cinq places dans le classement mondial. 

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste