• prix à la pompe: comme au maroc, la france grogne

    Publié le: 5 novembre 2018

    A l’instar du Maroc, la hausse des prix à la pompe fait jaser les citoyens français, au point que les politiques s’en mêlent.

    Alors qu’au Maroc, les dernières hausses des prix à la pompe ont fait jaser, en France aussi, le sujet fait polémique. A une différence près: les députés français semblent déjà avoir une solution pour contrecarrer la grogne des citoyens, contrairement au Maroc où les parlementaires se contentent souvent de critiquer le gouvernement.

    Dans un article publié par BFM sur son site Internet, la chaine française rapporte que des députés des Républicains ont proposé un « chèque carburant » de 100 euros pour compenser la hausse des taxes sur l’essence et le diesel. La publication explique que cette proposition ne s’appliquerait qu’aux provinciaux qui n’ont pas accès aux transports en commun.

    Depuis plusieurs jours, et alors que les prix du gasoil ont dépassé 1,5 euro le litre, des Français ont dénoncé la hausse excessive des prix à la pompe, comme ce qui se passe ici au Maroc. Ceci a poussé certains politiques locaux à réagir en proposant leur solution. Selon BFM, les députés LR Guillaume Peltier et Damien Abad ont proposé dimanche un « chèque carburant » de 100 euros distribué à « 13 millions de Français de province » qui n’ont « pas accès aux transports en commun », pour compenser la « hausse excessive des taxes » sur le diesel.

    Pourtant, comme l’explique l’article de BFM, le ministre de l’conomie Bruno Le Maire, ancien LR, est opposé à la création d’un tel chèque, qualifiant la proposition de « solution à court terme qui contribuerait au réchauffement climatique », dans un entretien au Parisien le 27 octobre. Ce qu’il faut en retenir, c’est que les dernières hausses des cours du baril à l’international déplaisent un peu partout dans le monde, démontrant l’impact social que les prix de cette matière première peut avoir sur les sociétés.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste

    S’inscrire à notre Newsletter