• renault-nissan : sponsor officiel de la cop22

    Publié le: 19 octobre 2016

    L’Alliance Renault-Nissan réitère son engagement en faveur de l’environnement en
    devenant sponsor officiel de la COP22.
    Pour l’événement, 50 véhicules électriques sont mis à disposition.
    Le groupe franco-nippon met à la disposition de l’événement 50 véhicules
    électriques pour transporter les différents délégués invités à la manifestation.
    L’alliance, qui est le leader mondial de l’auto électrique, aspire à mettre en
    valeur à cette occasion son savoir-faire et son expertise et proposer également
    des pistes de réflexion.
    Plus de 25.000 participants issus de 195 pays sont attendus lors de ce sommet
    annuel sur le climat. Les Nations unies utiliseront, pour la seconde fois après
    Paris, une flotte 100% électrique pour assurer le service de navettes, en
    complément des transports en commun.
    «L’alliance Renault-Nissan est fière de contribuer à la COP22 en mettant à la
    disposition des délégués une flotte de 50 véhicules 100% électriques. Cette
    technologie associée à un mix électrique de plus en plus décarbonisé est la
    solution de mobilité individuelle pour contribuer à résoudre l’enjeu du
    réchauffement climatique et améliorer la qualité de l’air dans les villes»,
    affirme Marc Nassif, Directeur général de Renault Maroc.
    «L’alliance participera également à l’espace Solutions et Innovations COP22, une
    exposition internationale qui mettra en lumière des solutions de réduction des
    émissions de CO2 proposées par des villes, des entreprises et autres
    organisations des quatre coins du monde», ajoute-t-il
    La flotte de véhicules de la COP22 sera composée de la citadine Renault ZOE, de
    la berline compacte Nissan LEAF et du Nissan e-NV200 en version 7 places. Les
    véhicules seront à la disposition des délégués pour les transporter 24h/24, 7j/7
    sur les différents sites de la conférence en complément des transports publics.
    «L’enjeu du changement climatique est l’un des sujets les plus urgents auxquels
    fait face le monde d’aujourd’hui. L’alliance Renault-Nissan a non seulement été
    rapide à reconnaître la contribution que pourrait apporter l’importation de
    l’industrie automobile à l’effort collectif dans ce sens, mais a également été
    l’une des premières entreprises à agir pour y faire face», souligne Isao
    Sekiguchi, président de la région Afrique du Nord et Égypte du Groupe Nissan. Au
    niveau de la logistique, le groupe franco-nippon prévoit un réseau de plus de 20
    bornes de recharge accélérée et standard sur des lieux stratégiques de la COP.
    Les bornes de recharge accélérée sont en mesure de recharger les véhicules
    électriques de 0 à 80% de leur capacité en moins d’une heure.
    Pour soutenir la voiture éléctrique au Maroc, dont la présence reste
    insignifiante, Saïd Mouline, Directeur général de l’Agence de développement de
    l’efficacité énergétique (ADEE), affirme qu’«il y a des réflexions à propos
    d’une fiscalité positive pour soutenir ce segment. Nous avons proposé pour la
    prochaine Loi de Finances que les segments hybride et électrique puissent
    bénéficier de mesures fiscales incitatives concernant notamment les droits de
    douane, d’immatriculation, de TVA ou de vignette».

    source : financenews.press

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste