• tanger : une nouvelle trémie s’ouvre à la circulation

    Publié le: 14 mai 2019

    Ce projet est réalisé au quartier Mesnana, parmi les plus fréquentés par les automobilistes

    La ville du détroit s’engage à poursuivre le renforcement de ses infrastructures routières visant à fluidifier le trafic automobile sur l’ensemble de son territoire urbain. A cet effet, Tanger vient de se doter d’une sixième nouvelle trémie, dont la mise en service officielle s’est déroulée samedi 11 mai. Très attendu, ce projet est réalisé au quartier Mesnana, parmi les endroits les plus fréquentés par les automobilistes à Tanger. Les travaux de construction de ce nouvel ouvrage routier ont été lancés en octobre 2018.

    Cette nouvelle trémie fait partie des projets de développement de Tanger-Métropole. La commune de Tanger et ses autres partenaires concernés se sont engagés à mobiliser quelque 53 millions de dirhams pour la mise en place d’un important programme visant à diminuer la pression sur le trafic routier dans les quatre coins de la ville. La mise en service de ce nouvel ouvrage ayant coïncidé avec le début du mois de Ramadan – où Tanger connaît à certaines heures de grands embouteillages – a été bien accueillie par les automobilistes qui souffrent au quotidien d’une circulation très encombrée dans les artères de la ville. Ce projet va permettre de contribuer à la restructuration du trafic urbain ainsi que l’amélioration des liaisons inter-quartiers à Tanger.

    Il est prévu, dans le cadre du mégaprojet de Tanger-Métropole, la réalisation de huit trémies dans les avenues les plus congestionnées de la ville. Elles sont destinées, avec d’autres projets structurants réalisés ou en cours de réalisation, à aider la capitale du Nord à intégrer la cour des grandes métropoles. La ville sera équipée de deux autres trémies, dont une sera mise en place au niveau de l’avenue Moulay Rachid qui a connu ces dernières années le plus grand nombre d’accidents de circulation.

    Il est à rappeler que Tanger continue de gagner ses galons de métropole avec le plus grand nombre de trémies au niveau national. Le premier ouvrage routier est opérationnel depuis le mois de juillet 2015, et ce au niveau de la célèbre place de la Ligue arabe (plus communément connue sous le nom de Riad-Tétouan), qui connaît un intense trafic du fait de sa proximité de l’actuelle gare routière et des artères les plus dynamiques de la ville. A l’instar de ce premier ouvrage, Tanger a connu ensuite la mise en service des quatre autres projets (dont la trémie de Béni Makada et celle au niveau du croisement entre la rue de Fès et l’avenue Sidi Mohammed Benabdellah) dans un temps record de six mois. Cette cadence est destinée à accompagner le grand dynamisme que connaît la ville à tous les niveaux.

    source : aujourdhui.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste

    S’inscrire à notre Newsletter