• tramway de casablanca: nouvelle ligne, nouvelle galère

    Publié le: 20 février 2019

    Les Casablancais attendaient avec impatience la deuxième ligne du tramway. Mais, depuis le lancement de cette dernière, l’espoir a rapidement cédé la place à la déception. Voici pourquoi.

    Lorsqu’il n’y avait qu’une seule ligne de tramway, le seul gros problème qui se posait sérieusement aux usagers de ce mode de transport était lié aux retards dûs, le plus souvent, à l’implication d’une rame dans un accident sur sa voie. Mais, et cela peut paraître paradoxal, depuis l’entrée en service de la seconde ligne du tramway, une série de nouveaux problèmes a resurgi, alors que les Casablancais fondaient beaucoup d’espoirs sur elle pour plus de fluidité, de régularité et de confort.

    Dans un long reportage intitulé: «Tramway casablancais… des problèmes à la pelle après l’entrée en service de la 2e ligne», le quotidien Al Massae du mercredi 20 février est allé à la rencontre des usagers du tramway pour les questionner sur ce qu’ils appellent leur «nouveau calvaire».

    Tous s’accordent sur une chose: depuis le lancement de la seconde ligne, le tramway s’est transformé en «boîte de sardine roulante», car il est devenu, surtout aux heures de pointe, bondé de passagers. La situation est devenue si critique que certains se sont rabattus sur les taxis, plus chers mais plus commodes. D’autres, qui disent avoir garé leur voiture depuis l’arrivée du tramway, à cause des embouteillages, se disent aujourd’hui obligés de les emprunter à nouveau pour se rendre sur leur lieu de travail.

    Les retards du tramway et les grands écarts de cadence sont également pointés du doigt. Surtout que les usagers qui doivent changer de ligne sont soumis à une longue attente dans la station-relai, en plus du risque de ne pas pouvoir trouver de place dans le prochain tramway, pour cause de surcharge.

    Les usagers du tramway exigent de la société gestionnaire de mettre en ligne de nouvelles rames, ce qui aura pour avantage d’augmenter les fréquences tout en diminuant la surcharge en passagers. Les gens ne comprennent d’ailleurs pas pourquoi, au niveau de stations où une foule est en attente depuis des dizaines de minutes, on voit défiler des tramways vides, estampillés «sans voyageurs».

    Al Massae s’est aussi adressé au Conseil de la ville, où le chargé du secteur du transport urbain, le conseiller Mohamed Bourhim, a affirmé que de nouvelles rames flambant neuf seraient mises en service dès le mois d’avril prochain ett que tous les problèmes actuels ne seraient plus que de mauvais souvenirs. Amen, en espérant que les 3e et 4e lignes du tramway casablancais ne viendront pas avec leur lot de problèmes.

    source : le360.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste

    S’inscrire à notre Newsletter