• une croissance de 3,3% en 2018 et de 3,1% en 2019, selon bam

    Publié le: 19 décembre 2018

    La croissance nationale devrait s’établir à 3,3% en 2018, après 4,1% en 2017, et revenir à 3,1% en 2019 avant d’augmenter à 3,6% en 2020, a indiqué Bank Al-Maghrib.
    « Les données publiées par le HCP pour le deuxième trimestre indiquent un niveau d’activité en deçà des prévisions. Tenant compte de ces réalisations et des indicateurs infra-annuels disponibles, la croissance devrait s’établir, selon les prévisions de Bank Al-Maghrib, à 3,3% en 2018 après 4,1% en 2017 » et revenir à 3,1% en 2019 avant d’augmenter à 3,6% en 2020, a précisé la Banque centrale dans un communiqué publié mardi à l’issue de la 4ème et dernière session trimestrielle de son Conseil en 2018.

    La valeur ajoutée agricole progresserait de 4,6% au lieu de 15,4%, tandis que le rythme des activités non agricoles est prévu en léger accroissement de 2,7% à 3,1%, a fait savoir la même source, précisant qu’à moyen terme, la croissance non agricole s’accélérerait à 3,4% en 2019 et à 3,7% en 2020. Sous l’hypothèse d’un retour à une production céréalière moyenne de 80 millions de quintaux, la valeur ajoutée agricole reculerait de 0,8% en 2019, puis s’accroîtrait de 3,3% en 2020.Toujours selon l’analyse de Bank Al Maghrib, l’inflation devrait terminer l’année 2018 sur une moyenne de 2%, avant de revenir à 1% en 2019 et à 1,2% en 2020, alors que sa composante sous-jacente continuerait à évoluer à des niveaux modérés, se situant à 1,1% en moyenne cette année, à 1% en 2019 et atteignant 1,6% en 2020, selon Bank Al-Maghrib.
    « Après une sensible accélération au cours du premier semestre, l’inflation s’est inscrite en baisse, revenant de 2,5% en juin à 1,1% en octobre, orientée essentiellement par le recul des prix des produits alimentaires à prix volatils. Elle devrait terminer l’année sur une moyenne de 2%, après 0,7% en 2017, et revenir à 1% en 2019 et à 1,2% en 2020 », indique mardi la Banque centrale dans un communiqué à l’issue de la 4è et dernière session trimestrielle de son Conseil en 2018. S’agissant de la composante sous-jacente de l’inflation, qui mesure la tendance fondamentale des prix, elle continuerait à évoluer à des niveaux modérés, se situant à 1,1% en moyenne cette année, à 1% en 2019 et atteignant 1,6% en 2020, fait savoir la même source.Enfin, Bank Al-Maghrib a annoncé ce mardi sa décision de maintenir inchangé le taux directeur à 2,25%, vu que son niveau actuel reste approprié. Tenant compte de l’évolution récente de la conjoncture économique et les projections macroéconomiques établies par la banque centrale pour les huit prochains trimestres, le Conseil a jugé que le niveau actuel du taux directeur de 2,25% « reste approprié » et a décidé de le maintenir inchangé, indique un communiqué publié mardi à l’issue de la 4ème et dernière session trimestrielle du Conseil de Bank Al- Maghrib pour 2018.

    source : menara.ma

    Laisser un commentaire


    Retour à la liste